Les Membres des groupes Histoire des Villages et Amis du Vieux Morey en Congrès.

Publié le par Patrick Mathie

Samedi 28 Janvier 2017. Salons du Restaurant L'ETAPE à Lavoncourt.

Une bonne trentaine de congressistes sont réunis sous la présidence d' Evelyne JOLY.

La première partie des travaux est consacrée à l'étude de documents portant sur la période révolutionnaire au temps des "Incoyables" et des "Méveilleuses" de leurs tenues excentriques dignes de Carnaby Street à Londres, des sans culottes et du tutoiement de rigueur entre citoyens. On se concentre ensuite sur l'histoire locale du XVIIIème siècle,avec l'épisode savoureux(!) de la crotte de Chien devant l'église de Champlitte!

Une lecture à deux voix de documents "top secret", tout juste déclassifiés, créé une atmosphère de mystère dans laquelle les étranges coïncidences qui sont relatées laissent à penser que nous vivons, sans le savoir, dans des mondes parallèles: le Titan et le Titanic, la mort similaire du roi d'Italie  et d'un homonyme roturier, les accidents d'avions identiques survenus, au large de la Sardaigne à deux personnes portant le même nom...! Le mystère reste entier!

La lecture des documents soumis à la réflexion des congressistes. L'"Etrange" s'invite au Congrès!
La lecture des documents soumis à la réflexion des congressistes. L'"Etrange" s'invite au Congrès!
La lecture des documents soumis à la réflexion des congressistes. L'"Etrange" s'invite au Congrès!
La lecture des documents soumis à la réflexion des congressistes. L'"Etrange" s'invite au Congrès!

La lecture des documents soumis à la réflexion des congressistes. L'"Etrange" s'invite au Congrès!

La deuxième partie concerne l'étude des méthodes de confection du Couscous en Algérie, pendant les "Evénements", bientôt suivie par la dégustation d'un couscous Royal, contemporain celui-ci, confectionné par le Chef de l'Etape.

Les groupes de travail constitués s'appliquent à la répartition équitable des merguez, viandes, légumes, semoule et autres pois chiches sans oublier le dosage judicieux de la harissa (هريسة) du cap Bon!

 Chacun se souhaite un bon appétit (دعونا أكل ) avant de disserter sur la recette et de biens d'autres sujets encore! 

______________________________________

Le coup-coût du couscous sans viande !...et avec!
Le coup-coût du couscous sans viande !...et avec!

Le coup-coût du couscous sans viande !...et avec!

http://chroniquesdenosvillagessaonois.over-blog.com/

Le Blog a été constitué pour permettre aux adhérents «d’ Histoire des Villages » et « des Amis du Vieux Morey » de publier les recherches (même modestes) qu’ils ont pu faire sur leurs villages où les villages du secteur ( Histoire, Géographie, Economie, Sociologie, Anecdotes, Projets…)

 

Il suffit de contacter Evelyne Joly pour faire part de son intention puis de communiquer le texte et les photos suivant les modalités qui seront données. Les administrateurs du blog se chargeront de la mise en page et de la publication.

 

____________________________________________

GOULICHES

et PIERRES à EVIER

de nos VILLAGES

 

Preigney. Photo Jacqueline Lepage.

Merci à celles et ceux qui ont déjà transmis des photos ( 1 photo d’ensemble de la maison, 1 photo de l’ensemble fenêtre+ évacuation extérieure, 1 photo Gros plan de la gouliche. Et s’il existe une pierre à évier… c’est encore mieux ! Préciser le lieu .) Quand le temps sera plus favorable n’hésitez pas à continuer vos recherches et à transmettre vos clichés à Patrick Mathie : patrick.mathie@orange.fr.

_____________________________

Les Livres

d’Evelyne JOLY

 de

Jacques ATTALIN

de

"Les Amis du Vieux Morey"

sont en vente auprès de

  l’AMICALE DE LAVONCOURT

 

 

Le livre des "Amis du Vieux Morey est une monographie consacrée à l'EGLISE DE LAITRE.
Le livre des "Amis du Vieux Morey est une monographie consacrée à l'EGLISE DE LAITRE.
Le livre des "Amis du Vieux Morey est une monographie consacrée à l'EGLISE DE LAITRE.

Le livre des "Amis du Vieux Morey est une monographie consacrée à l'EGLISE DE LAITRE.

Partager cet article

Repost 0

EN AEROSTAT AU-DESSUS DE...

Publié le par Patrick Mathie

 

Les plans cadastraux  donnent une vision aérienne d'autrefois des villages qui ont été répertoriés. C'est ce que nous permettent de voir le Cadastre Napoléonien et les Plans d'Alignement des Rues.

EN AEROSTAT AU-DESSUS DE...

Au dessus de LAVONCOURT en 1830 et 1854...

1830:

Grimpons dans la nacelle en osier de notre ballon ( eh oui, l'avion n'existe pas encore! ) gonflé à l'air chaud...    

Les châtelains du château de Ray sur Saône nous ont autorisé à décoller depuis le parc du château. Le vent d'est  se montre favorable pour tenter le survol de Lavoncourt. Lâchons le lest. Décollage en douceur.

Le Duc de Marmier et ses gens qui agitent leurs mouchoirs paraissent de plus en plus petits ( eux, si grands! )...Nous survolons maintenant les bois  que l'automne a paré d'or. L'air est frais.

A droite apparaît le village de Theuley où Jules Rimet n'est pas encore né au monde et au football. A l'horizon, vers l'orient, les croupes, bleues et ondulantes, des Vosges ...


 

La photo et la couleur n'étant pas encore inventées en 1830 nous devrons nous contenter  de croupes "sépia" au lieu de lignes bleues !

La photo et la couleur n'étant pas encore inventées en 1830 nous devrons nous contenter de croupes "sépia" au lieu de lignes bleues !

 ...A main gauche se découvre le village de Tincey ,sa rivière et son pont déjà ancien.

Un homme de grande taille et une femme plus petite, qui sont sortis sur le pas de leur porte, nous observent avec une sorte de  longue vue fixée sur une boîte noire. Ils nous font de grands signes! Le vent nous apporte leurs cris: "Hého...-nous lancent-ils- où donc allez vous comme ça? Nous leur répondons que nous allons découvrir, par les airs, le village de Lavoncourt dont on nous a vanté le dynamisme des habitants. " Donnez le bonjour des JOLY  à Monsieur le Maire! s'égosillent-ils , - Nous n'y manquerons pas si nous le rencontrons au détour d'un nuage répondons nous en riant !

Le vent, maintenant, nous éloigne de Tincey et nous porte en direction de Lavoncourt dont l'église massive tend le bulbe de son clocher dans notre direction...Attention de ne pas crever l'enveloppe de notre aérostat! Reprenons un peu d'altitude....

Les plans cadastraux ont été levés en 1830 par les géomètres  CAMUS,MOUREY et LIENARD.

1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830
1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830
1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830
1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830
1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830

1 vue générale.2 et 3 le centre du village.4 Eglise et presbytère.5 La Motte castrale (encore visible de nos jours). 1830

Poursuivant notre vol nous remarquons un curieux bois qui porte le nom de "la Hache à la Folle"! Pendant quelques instants notre imagination vagabonde...une hache, une folle...peut être y a t il eu ici un drame?....Brrrr!

La Hache à la Folle !

La Hache à la Folle !

1854

Vingt quatre ans plus tard, hommes mûrs, nous avons à nouveau survolé le village de Lavoncourt. Certes il n'a pas beaucoup changé mais ses rues sont mieux dessinées et surtout on a précisé leurs noms. Le Préfet de l'époque est Monsieur DIEU, le Maire Monsieur BIDOIRE et le géomètre Monsieur BERNARD.

1854 Etat des rues et noms des propriétaires ( le numéro renvoie à la numérotation sur le plan).
1854 Etat des rues et noms des propriétaires ( le numéro renvoie à la numérotation sur le plan).
1854 Etat des rues et noms des propriétaires ( le numéro renvoie à la numérotation sur le plan).

1854 Etat des rues et noms des propriétaires ( le numéro renvoie à la numérotation sur le plan).

Rue du Sachot... le nom signifie "sac" ou "sachet", peut être que dans cette rue existait un ou des fabricants de sacs? Rue du "tire sachot" ... Rue du "Meix ROBIN". (Le mot Meix est attesté au XIIe siècle en français sous la forme meis « terrain attenant à une maison, jardin » , puis meix au XIIIesiècle (Cartulaire de Commercy ds Du Cange, s.v. messes). Il s'agit d'un mot du quart Nord-Est (sud de la Wallonie, Champagne, Lorraine, Franche-Comté, Bourgogne...

Dictionnaires et glossaires attestent l’usage du terme mes ou  meix pour désigner :

  • une ferme
  • une maison de campagne
  • un jardin, potager le plus souvent
  • une propriété rurale
  • une habitation   .......................Source: WIKIPEDIA.

  On peut supposer que la rue longeait une ferme, un potager ou un jardin appartenant à un dénommé Robin.

Voyez notre reportage aérien....

1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.
1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.

1854. En gros plan: la "grande" et la "petite" fontaine. Les "ravins" qui pouvaient être des petites dépressions artificielles permettant l'écoulement des eaux en cas de forte pluie.

Et pour terminer, un petit coin de Lavoncourt qui est ( fut) sans doute très plaisant: la place du marché dont les alignements d'arbres devaient apporter ombre et fraîcheur aux marchands et aux ménagères, en été.

La maison d'Ecole, toute proche abritera encore des générations d'écoliers avant de trouver un autre emplacement, dans les prés, en bordure de la rue de Volon et se transformer en "pôle éducatif" moderne.

La Place du Marché et la Maison d'Ecole.1854

La Place du Marché et la Maison d'Ecole.1854

Sources: Archives Départementales de Haute Saône, Vesoul.

-Cadastre Napoléonien de 1830. Lavoncourt.

-Plan d'alignement des rues de 1854. Lavoncourt.

                                                                                                              Patrick Mathie                                                                                                                               Janvier 2017

Partager cet article

Repost 0