Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association " Les Amis de nos Vieux Villages Haut Saonois". Recherche et communication sur le Patrimoine des villages de Haute Saône

Vesoul. L'ancien magasin des tabacs est devenu Maison des Associations.

La maison des Associations de Vesoul au 53 rue Jean Jaurès, adossée à la rivière la Colombine, était autrefois un magasin des tabacs. 

Elle accueille aujourd'hui un gymnase, des salles de sports et des salles de réunion. Sa structure interne a évolué mais on y retrouve les piliers de soutènement d'origine, à section carrée,qui supportent les différents étages.

 

 

 

De nos jours....activités sportives et culturelles

L'aspect extérieur actuel est assez semblable à celui des bâtiments d'origine construits à la fin du XIXeme siècle. D'autres constructions y ont été accolées.

 

Les services du Patrimoine de Bourgogne Franche Comté on réalisé un dossier d'inventaire qui nous rappelle l'origine de ces lieux consacrés au conditionnement du tabac:

 

Les nouveaux bâtiments remplacent les locaux de séchage loués à  l'Institut Bourdault qui menacent ruines en 1895. 
Cour intérieure de l'Institut Bourdault de Vesoul.

 

Extrait d'un document de présentation de l'Institut Bourdault .
Conseil Départemental de Haute Saône.

Mais revenons au magasin des tabacs, grâce aux documents de l'inventaire du Patrimoine de Bourgogne Franche Comté....

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi un magasin de tabac à Vesoul?

La culture du tabac était très réglementée dans le royaume de France. Elle l'est d'ailleurs aujourd'hui encore sous la République. C'est Jean Nicot né en 1530 et archiviste du Roi jusqu'en 1559 qui ramène une herbe d'Espagne et du Portugal qu'il appelle "nicotane" et que l'on appellera "l'herbe à Nicot". Cette plante cultivée en Amérique par les Amérindiens a été ramenée en Europe par les espagnols et les portugais. Elle est considéré comme un médicament qui se fume, se prise, est utilisée en cataplasmes ou en onguents... Il l'offre à Catherine de Médécis pour soigner les migraines de son fils François II.
Colbert fait de la production et du commerce du tabac un monopole Royal. Des manufactures sont ouvertes à Morlaix, Dieppe, Paris. Ce sera aussi les début de la contrebande!

 

En 1810 seuls six départements sont autorisés à cultiver le tabac. En 1863 on en dénombre 15 dont la Haute Saône qui avec 1792 planteurs se place au huitième rang.
En 1985 seuls 5 agriculteurs haut saônois avaient encore une activité de planteurs de tabac.
Champ de tabac en Dordogne.
Une carte postale ancienne de Semmadon montre un champ de tabac et des articles de journaux annoncent les jours où les planteurs peuvent aller livrer leur production

 

Les champs de tabac se trouvent au second plan.

 

Annonce de 1910 pour la récolte de 1909
Accident lié à la livraison du tabac  à Vesoul en 1902.
Un habitant de Semmadon conserve encore des reliques dans son grenier: des feuilles de tabac séchées ainsi que l'étiquette d'une boîte de semences permettnt de couvrir 15m2.

 

 

Patrick, un des adhérents des Amis du musée Garret m'a indiqué que, pendant la guerre de 39-45, sa tante travaillait à "la manufacture" et coupait les feuilles de tabac séché. Avant de rentrer à la maison, elle récupérait soigneusement les chutes  de tabac et les dissimulait dans son tablier pour les faire passer ensuite aux résistants du maquis. Dénoncée elle fut arrêtée et conduite en camion jusqu'à la prison de la butte à Besançon. En chemin, au niveau d'une carrière, on la fit descendre avec un homme lui aussi prisonnier. Les soldats le firent avancer et l'abattirent. Ils firent remonter sa tante dans le camion qui continua sa route jusqu'à la prison. Ils avaient voulu faire un exemple!

 

La carotte des buralistes

Depuis 1906 les débits de tabac doivent obligatoirement arborer la "carotte" à la devanture de leur magasin. Cette enseigne correspond à la présentation du tabac au XVII eme siècle qui consistait en des feuilles séchées, torsadées, serrées en forme de rouleau ficelé qui pouvait faire penser à une carotte

 

 

"carottes" de tabac.
Fumeurs de pipe du XVIII eme siècle.
Enseigne post revolutionnaire: un turc qui fume la pipe et un bourgeois qui prise. La culture du tabac blond était très développée en Virginie et en Turquie.

.

 

Enseigne de débit de tabac vers 1825

Les débits de tabac sur les cartes postales

Sur de nombreuses cartes postales des débuts du XX eme siècle on peut voir, parmi les magasins, des enseignes "tabac" accompagnées parfois d'une indication " recette buraliste". La vente du tabac étant un monopole d'état est confiée à des commerçants qui doivent avoir une bonne moralité. Ce sont souvent d'anciens militaires ou des veuves qui deviennent donc agents de l'Etat tout en pouvant associer le commerce du tabac à celui de boissons, d'épicerie ou pour les femmes, de mercerie et de nouveautés. Ces agents sont strictement surveillés contrôlés. 

 

Nommination d'une débitante de tabac à Semmadon en 1913

 

 

Sainte Marie en Chanois

 

 

Sainte Marie en Chaux

 

 

 

Vauconcourt. Le café du centre était également un bureau de tabac et  possédait une pompe à essence ( ne vous y rendez pas aujourd'hui par nécessité, la pompe a disparu depuis longtemps!)
Aux débuts de l'automobiles les épiceries vendaient de l'essence en bidons métalliques de 5 ou 10 litres. La cpa ci dessous montre un telle magasin qui vend de l'essence en bidons pour moto ' (Moto Naphta) à Belfort.

 

Bidons d'essence BP et Shell

 

Citers

 

Saint Sauveur

 

Port d'Atelier
Baumotte

 

Rioz

 

 

 

"Recette buraliste"

 

 

 

 

 

 

Vesoul

Terminons avec quelques publicités, du temps où elles étaient encore autorisées....

 

 

 

 

Quand le tabac se fait rouler dans le monde de la communication ! | by  Gauthier Weingarten | Vie des médias, Internet & Nouveaux outils de  communication — Paris | Medium

 

 

OFFREZ LES CIGARES ET LES CIGARETTES DE LA RÉGIE FRANÇAISE AFFICHE

Cigarettes Job - vintage ad. | Zigarette, Zigaretten, Poster

EN IMAGES. "Maman, fume une Marlboro !" Quand la pub vantait les bienfaits  des clopes
 Les publicitaires américains n'hésitaient pas à "enrôler" des bébés" pour inciter les parents à acheter leur marque!
Les soviétiques n'étaient pas en reste mais  avec des mises en situation un peu douteuses. Le repos du travailleur?
Les suisses étaient-presque- plus classiques!
Le raffinement publicitaire français...
....encore que!
L'humour était présent, lui aussi!
Pureté...disiez vous?
Le goût ...du voyage!
L'âge mûr, celui de la réussite et du statut social supérieur.

 

Fumer Tue Le Cœur. Arrêter De Fumer . La Cigarette Tue. Illustration De  Personnage De Dessin Animé Plat | Vecteur Premium

Une mention "danger" s'impose de nos jours!

 

Patrick Mathie 18 octobre 2022

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article