Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques de nos Villages Saônois.

Association " Les Amis de nos Vieux Villages Haut Saonois". Recherche et communication sur le Patrimoine des villages de Haute Saône

Les traditions de fin d'année.

Pour 2020 le crépuscule s'annonce!

C'est le temps de l'Avent,de Noël et du Nouvel An.

Nous ne regretterons pas cette année difficile pour tous ( soignants, patients, commerçants, artisans, employés, familles endeuillées par le Covid...). Pour sa part, notre association aura vu deux de ses Membres nous quitter, elle assure à nouveau les familles d'Aimé et de Dominique de son soutien et de sa sympathie.

Nos conférences dans les villages ont dû être annulées les unes après les autres et nous avons dû proposer l'achat de nos brochures par voie postale. Merci à celles est ceux qui en on fait l'acquisition et à Didier Laurent qui s'est occupé de la logistique!

Pour ce dernier article de l'année, je vous propose de nous tourner vers les traditions festives qui animent chaque année cette période hivernale...

 

Saint Nicolas et Père Fouettard

Saint Nicolas serait un martyre de l'ancienne ville turque de Myre né entre 250 et 270. Vêtu généralement d'un habit d'évêque rouge et tenant une crosse à la main il apporte des cadeaux, contenus dans le bât de son âne, aux enfants sages. Il est accompagné du Père Fouettard, muni d'un martinet, qui vient menacer les petits dont la conduite n'a pas été bonne. Ils symbolisent l'un le Paradis  et l'autre..l'Enfer!

 

  Vive le Père Fouettard ??!!!

La Saint Nicolas est très fêtée dans les pays nordiques, en Hollande, en Allemagne et en France dans les anciennes provinces d' Alsace et de Lorraine.

Et aux USA ?

A Visit from St. Nicholas!

Le premier titre...

La nuit avant Noël, Clément Clarke Moore.

"En 1822, un pasteur new-yorkais du nom de Clément Clarke Moore écrivit un poème mettant en scène un Père Noël entièrement vêtu de rouge, assis dans un traîneau tiré par des rennes, avec un sac toujours plein de jouets , et des bas accrochés par les enfants au-dessus de la cheminée dans l'attente des cadeaux. Ces images poétiques ont symbolisé Noël pour des générations et des générations d'enfants. Intitulé " A visit from Saint Nicholas " puis publié anonymement dans un journal de l'état de New York, ce poème séduisit immédiatement l'imagination du public à  tel point que le premier vers : " Twas the night before Christmas " prit rapidement la place du titre original". ref: La nuit avant Noël, Clément Clarke Moore - AC Nancy Metz

Clement C. Moore

 

 
 
 

The night before Christmas ( traduction)

C'était la nuit de Noël, un peu avant minuit, A l'heure où tout est calme, même les souris. On avait pendu nos bas devant la cheminée, Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée. Blottis bien au chaud dans leurs petits lits, Les enfants sages s'étaient déjà endormis. Maman et moi, dans nos chemises de nuit, Venions à peine de souffler la bougie, Quand, au dehors, un bruit de clochettes, Me fit sortir d’un coup de sous ma couette. Filant comme une flèche vers la fenêtre, Je scrutais tout là-haut le ciel étoilé. Au-dessus de la neige, la lune étincelante, Illuminait la nuit comme si c'était le jour. Je n'en crus pas mes yeux quand apparut au loin, Un traîneau et huit rennes pas plus gros que le poing, Dirigés par un petit personnage enjoué : C'était le Père Noël je le savais. Ses coursiers volaient comme s'ils avaient des ailes. Et lui chantait, afin de les encourager : " Allez Tornade !, Allez Danseur ! Allez, Furie et Fringuant ! En avant Comète et Cupidon ! Allez Eclair et Tonnerre ! Tout droit vers ce porche, tout droit vers ce mur ! Au galop au galop mes amis ! Au triple galop ! " Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent, Qui montent vers le ciel pour franchir les obstacles , Les coursiers s'envolèrent, jusqu'au-dessus de ma tête, Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël. Peu après j'entendis résonner sur le toit Le piétinement fougueux de leurs petits sabots. Une fois la fenêtre refermée, je me retournais, Juste quand le Père Noël sortait de la cheminée. Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet, Etaient un peu salis par la cendre et la suie. Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets, Lui donnait l'air d'un bien curieux marchand. Il avait des joues roses, des fossettes charmantes, Un nez comme une cerise et des yeux pétillants, Une petite bouche qui souriait tout le temps, Et une très grande barbe d'un blanc vraiment immaculé. De sa pipe allumée coincée entre ses dents, Montaient en tourbillons des volutes de fumée. Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond Sautait quand il riait, comme un petit ballon. Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin, Que je me mis malgré moi à rire derrière ma main. Mais d'un clin d'œil et d'un signe de la tête, Il me fit comprendre que je ne risquais rien. Puis sans dire un mot, car il était pressé, Se hâta de remplir les bas, jusqu'au dernier, Et me salua d'un doigt posé sur l'aile du nez, Avant de disparaître dans la cheminée. Je l'entendis ensuite siffler son bel équipage. Ensemble ils s'envolèrent comme une plume au vent. Avant de disparaître le Père Noël cria : " Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit ".

Le second titre du  texte  poétique.

1838
Robert Weir imagine le costume rouge et blanc du "lutin Saint Nicolas" (il peut être également vêtu de vert...)

1860

Thomas Nart publie plusieurs dessins d'un personnage joufflu et bedonnant, habille en rouge et blanc qui n'a guère de rapport avec un frêle lutin.


Vers 1930

La marque Coca Cola  cherche comment vendre son élixir en hiver... C'est Haddon Sundblom qui s'inspirera des dessins de Nart pour créer un personnage à l'allure joviale et sympathique. Ce n'est donc pas Coca Cola qui a "inventé" le Père Noël, mais il l'a utilisé  pour la couleur de ses habits qui correspondait à celle de la marque.

 

Dan nos contrées...

Le Père Noël a remplacé Saint Nicolas, mais dans le Pays de Montbéliard protestant dans le département du Dobs voisin,  c'était la Tante Arie ( prononcer Airie) qui faisait la tournée des villages pour remettre des cadeaux aux enfants. C'était une sorte de bonne fée locale et de " Mère Noël".

La Tante Arie sur son âne.

Les traditions populaires sont encore vivaces dans les villages de Haute Saône, et même si beaucoup d'entre elles ne font plus vraiment partie du quotidien, certaines perdurent. C'est le cas de la Sainte Catherine, de la foire de Vesoul, des pains d'épices à l'effigie de porcelets... A Noël, chaque famille place un sapin décoré et illuminé à l'intérieur de son domicile, les guirlandes électriques ont remplacé les bougies qui ont causé plus d'un sinistre en léchant les aiguilles du "roi des forêts ". Le réveillon de Noël est attendu chaque année avec impatience ( en cette année 2020, avec l'épidémie du Covid, ça s'annonce plus compliqué!) Les cadeaux que l'on s'échange sont toujours appréciés. Dire qu'autrefois , les enfants se contentaient d'une orange , de quelques papillotes et d'un pain d'épice qu'ils découvraient au matin dans leurs "petits souliers" ou leurs "gros sabots"..!

D'autres traditions nouvelles se sont fait jour depuis des dizaines d'années avec la décoration extérieure des maisons, des rues, des villages... La fée électricité associée aux leds asiatiques font naître ,la nuit, des féeries multicolores que nous re-découvrirons dans la dernière partie de cet exposé de fin d'année.

Je veux remercier ici Didier, notre Président, qui a été le seul à me faire parvenir des documents sur les Noëls du passé....

Récits de Jean Louis Clade, puis de Jacques Rittaud Hutinet:

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cartes postales... de Noël.

Aux environs de  1905 la production de cartes postales s'est développée en liaison avec celle des clichés photographiques de plus en plus nombreux: villages ou villes, scènes de rue, scène de travaux agricoles, monuments, paysages... ont donné la possibilité de communiquer par écrit en présentant ,aux destinataires, les lieux où l'on vivait, où l'on partait en vacances... Les fêtes n'ont pas échappé à ce "boum" photographique et imagier. Regardons quelques cartes de Noël prises au hasard dans la multitude de celles éditées dans les débuts du XXème siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

God Jul ( en norvégien) = Joyeux Noël. La "bière... de Noël" coule à flot!

 

Un peu tristounet...

 

Humour contemporain du dessinateur Serre

Moderne...non?!

 

Les "décos" de Noël dans les villages

Chaque village ayant accroché ses propres décorations pour les fêtes il n'est pas possible d'en rendre compte en totalité. J'ai donc pris la liberté de choisir l'un d'entre eux: Brotte les Ray, qui chaque année illumine  et anime ses rues, ses maisons, son lavoir dans  le cadre de "Brotte en Lumières". Cette année, malheureusement, en raison de l'épidémie, la manifestation a été annulée... Voyons une courte rétrospective "en lumières de Noël" et imaginons la bonne odeur des gaufres, des crêpes et du vin chaud épicé:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos Patrick Mathie

Décors 2020 dans la capitale haut saônoise...

Alain MEY a réalisé un reportage sur les illuminations de Vesoul pendant ce mois de décembre 2020 .On peut le voir en entier en tapant:

https://www.amazon.fr/clouddrive/share/7MBjonM9j380JU4sJiuzWiwt8LOzETUzMZK9WFAB33W

En primeur, quelques unes de ses très belles photos:

 

 

 

 

 

Photos Alain Mey

Quittons nous sur ces magnifiques illuminations vésuliennes et disons nous "A l'année prochaine" dans les colonnes de "Chroniques de nos villages saônois"!

"Les Amis de nos Vieux Villages Haut Saônois", vous souhaitent de passer un Bon ( sinon Joyeux) Noël 2020.

Souhaitons nous "le Meilleur" pour 2021!

 

Patrick Mathie, décembre 2020.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article