13 MAI A TINCEY. LES MENHIRS ONT PARLE ET LA CLE DES CHAMPS A CHANTE.

Publié le par Patrick Mathie

Le village de TINCEY.

Situation géographique

Tincey-et-Pontrebeau est composé de deux communes situées au bord de la Gourgeonne.

Histoire

Les vestiges d'un établissement gallo-romain ont été retrouvés à Tincey-et-Pontrebeau.

Patrimoine et culture

L'église de la commune date du XVIIIème siècle. Elle bénéficie d'un beau décor baroque en stuc dans le sanctuaire et le transept.

Tourisme

Les forêts qui entourent Tincey et Pontrebeau offrent de belles possibilités de randonnées

Un coin pique-nique est aménagé à l'entrée du village, à côté de jeux pour enfants.

ref: http://la-haute-saone.com/

 

Ajoutons à ce bref descritptif que la commune compte 83 habitants qui ont élu comme Maire Monsieur RIONDEL.

C'est à Tincey que résident André et Evelyne JOLY, Evelyne étant la responsable du groupe Histoire des Villages de l'Amicale de Lavoncourt et "Curieuse-Chercheuse-Auteure et Historienne" . André est un spécialiste des recherches généalogiques (...et il trouve!).

Evelyne et André JOLY

Une personnalité du monde de la communication et de la télévision est enterrée au cimetière de Tincey qui entoure encore l'église comme aux temps passés: Pierre-Luc SEGUILLON.

Il était titulaire d'une licence d’arabe (Institut français de Damas – Faculté des lettres de Lyon) et d'une licence de philosophie et de théologie (Collège supérieur de théologie d'Évreux). Il était également diplômé de l’Institut des lettres orientales.

 Il fut reporter puis rédacteur en chef adjoint du Journal Témoignage chrétien.

En 1983 il dirigera le service politique de TF1, puis de la Cinq en 1987. 

Il participera à la mise en place de la chaîne LCI.

Pierre Luc SEGUILLON, décédé en 2010, a souhaité reposer à Tincey, dans ce village où il

avait fait l'acquisition d'une maison avec son épouse Sylvie, née Schreyer, originaire de Ray.

Pierre Luc SEGUILLON

 

L'Aérodrome ULM de Tincey

Situé au dessus du village un hangar tout blanc protège au moins deux avions ULM pilotés par Bernard et Florence DOIZELET( tous deux membres de la chorale) et leur voisin. La piste balisée n'est pas située sur un tumulus ( voir ci après) mais sur une colline naturelle. J'ai eu l'occasion d'être  passager à bord de l'un de ces avions ultra légers, c'est un plaisir de découvrir notre belle contrée d'en haut et de faire de belles photos!  Merci encore à " Air DOIZELET" ou "TINC'AIR"!

Bernard et Florence DOIZELET

LA CONFERENCE:

Non, ce n'est pas l'heure de la messe dominicale, mais celle de la conférence d'Histoire des villages! Il est 14h30 précises à l'horloge du clocher.

 

LES PETITES HISTOIRES DE TINCEY

La nombreuse assistance est accueillie par Evelyne JOLY qui donne la parole successivement aux intervenants-lecteurs .Ils font revivre l'histoire locale d'autrefois.

Parmi les histoires narrées, celle d'un malheureux habitant du lieu qui fut molesté par les femmes de Tincey pour une raison que le procès qu'il leur intenta ne dit malheureusement pas. Ces fortes femmes vindicatives furent condamnées à payer les médicaments et à lui confectionner de bons repas jusqu'à sa complète guérison! Donc attention, si vous passez par Tincey, Messieurs, ne vous attardez pas, car il paraît que les habitantes de Tincey ont conservé les gênes de leurs ancêtres!

Autre histoire, moins gaie celle-la, d'un assassinat dans les bois de Tincey. Des raylois coupant indûment du bois dans la réserve forestière de Tincey furent attaqués par une trentaine d'habitants armés de haches, de fourches et de fusils. On releva des morts et des blessés dont l'un implora le pardon de son bourreau et put s'enfuir!

Messieurs , si vous passez dans les bois de Tincey, ne vous attardez pas car les hommes du village ont conservé les gènes de leurs virulents ancêtres!

 

LES MENHIRS DE LA REGION PARLENT!

Patrick MONGIN nous invite à le suivre sur la trace mystérieuse des hommes de la préhistoire devenus agriculteurs. Ils déforestent et créent des villages qui communiquent entre eux par des voies tracées selon un plan précis balisé par des  repères menhirs, dolmen et tumulus. La Bretagne n'est pas la seule région de la France actuelle à receler de tels monuments, la Haute Saône en compte un certain nombre: tumulus d'Apremont, de Courtesoult, menhirs de Traves, d'Aroz, de Fouvent....

Le conférencier précise que les menhirs sont "plantés" sur des endroits élevés en énergie et qui dégagent de forts champs magnétiques. Les routes (3000 avant JC) suivent ces lignes de forces.Les dolmens sont des tombes de même que les tumulus réservés ,eux, aux personnages importants qui peuvent y être ensevelis avec leurs chevaux et leurs chars.

Vingt trois degrés cinq!... 

C'est LE chiffre de l'après midi! Patrick MONGIN indique qu'il représente le degré d'inclinaison de l'axe de la terre et qu'il correspond à plusieurs observations cartographiques intrigantes:

La ligne Saint Michel: cette ligne imaginaire qui relie plusieurs villes d'Europe portant le nom de Saint Michel fait un angle de 23,5 degrés avec le parallèle.

L'Avenue des champs Elysées fait elle aussi un axe de 23,5 degrés avec le parallèle

La ligne  du  patois parlé dans les villages de Leffond, Pierrecourt, Thay est parallèle à la ligne des menhirs qui fait elle aussi un angle de 23,5 degrés ....

 

 

Quelle interprétation donner à ces observations? Patrick ne donne pas de réponse mais laisse chacun se faire une idée. On peut penser que le coucher du soleil aux solstices et aux équinoxes sert de point de repère matérialisé par des lignes de mégalithes, aux fins de cultes religieux celtiques.La salle se pose de nombreuses questions...

Pour ceux et celles qui souhaitent aller plus loin, voir sur internet:

Le système de circuits vitaux de la Terre

http://www.spirit-science.fr/doc_terre/grille1.html

Extrait:

La carte du toponyma Alésia en France

"Alésia est apparenté au mot grec Eleusis. Éleusis était une ville de Grèce située à 20 kilomètres d'Athènes, célèbre pour son culte consacré à Déméter et à sa fille Perséphone. Dans la religion grecque antique, les mystères d'Éleusis célébraient ces déesses-mères et sont à l'origine des cultes liés aux vierges noires qui se sont répandus en Europe.

Ces lieux sont presque systématiquement associés à une colline dominant une rivière, à un puits ou à la présence de sel. D'après Guichard: Ces villages ont été établis dans les temps anciens selon des lignes astronomiques immuables, déterminées d'abord dans le ciel, puis transférées sur Terre à intervalles réguliers, chacun valant un 360e du globe.

ls sont placés le long de lignes nord-sud parallèles s'étendant dans toute l'Europe, équidistante de 1° d'arc, une valeur que nous retrouverons avec Bruce Cathie (deuxième partie). Cela implique que les constructeurs antiques de ces villages connaissaient les pôles et l'équateur, les mouvements des astres, le partage du cercle en 360°, la longueur du degré terrestre, enfin les coordonnées géographiques, longitudes et latitudes.

Les lieux sont également répartis sur 24 lignes géodésiques qui rayonnent à partir d'un centre, Alaise, près de Besançon. Ce centre serait le centre rituel et mythique de l'Europe pour le culte des vierges noires". !!!???

 

LA CHORALE "LA CLE DES CHAMPS"...CHANTE et ENCHANTE !

Monsieur le Maire de TINCEY salue l'assistance et accueille la chorale "La clé des champs" de l'Amicale de Lavoncourt, présentée par le Président Jean Paul Carteret.

Répertoire moderne pour la chorale soutenue par une musique d'accompagnement. Un temps fort: l'interprétation de la chanson de Léonard Cohen: HALLELUJAH, avec la voix magnifique de la chèfe de choeur! Belle prestation et félicitations à chaque choriste et à leur animatrice!

La Clé des Champs

 

L'après midi s'achève par un "pot de l'Amitié" offert par la Municipalité de Tincey. Merci aux élus!

Patrick  Mathie. Mai 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article